Accueil

Nouvelles

Photos

Liens

 

Admin

Spécial Treize leçons





Le Maître développe la capacité de l'élève à travailler en formation de groupe.

Il étudie son action et son interaction sur le groupe auquel il est affilié.

Il travaille avec le corps Causal de l'étudiant, son expansion et son développement, et enseigne à l'élève à comprendre la loi de son être.

Par cette compréhension, il l'amène à celle du macrocosme.

***

Les étudiants doivent se rappeler que la dévotion au Sentier ou au Maître ne suffit pas.

Les Grands Etres cherchent des collaborateurs intelligents, beaucoup plus qu'ils ne souhaitent une dévotion à leur personnalité ;

l'étudiant qui poursuit sa route avec indépendance à la lumière de sa propre âme leur semble être un instrument plus sûr qu'un dévot fanatique.


Le travail du Maître


* *

Un Maître est seulement intéressé par un homme du point de vue de son utilité dans l'âme de groupe, et de sa capacité à aider.


Dans les premiers stades, le Maître travaille de quatre façons principales :
a. A intervalles, et quand les progrès de l'élève le justifient, Il "prend l'étudiant sur Son Cœur". Ceci est une affirmation ésotérique d'une très intéressante expérience à laquelle l'élève sera soumis. A la fin de certaine classe dans l'ashram, ou pendant une méditation particulièrement fructueuse dans laquelle l'élève aura atteint un certain taux de vibration, le Maître le prendra près de Lui, l'amenant de la périphérie de Son aura au centre de Sa conscience.
Il lui donne ainsi une temporaire expansion de conscience extraordinaire, qui lui permet de vibrer à un taux pour lui inhabituel. De là, la nécessité de la méditation. La récompense d'une telle expérience a de loin beaucoup plus de poids que n'importe quelle partie du travail intensif.

b. Le Maître travaille sur les corps de son élève avec la couleur, amenant dans ces corps les résultats qui permettent à l'élève de faire de plus rapides progrès. Vous verrez maintenant pourquoi tant d'accent est mis sur la couleur. Ce n'est pas seulement parce qu'elle détient le secret de la forme et de la manifestation, (ce secret qui doit être connu de l'occultiste), [2@280] mais afin qu'il puisse consciemment coopérer au travail du Maître sur ses corps, et suivre intelligemment les effets obtenus. Méditez ceci.

c. A intervalles fixés, le Maître prend en main Ses élèves pour les rendre capables de contacter d'autres évolutions, telles que les grands anges et les dévas, les constructeurs moins importants et les évolutions subhumaines. Ceci peut être fait sans danger par l'élève, à travers l'effet protecteur de l'aura du Maître. Plus tard, quand l'étudiant deviendra lui-même un initié, il lui sera enseigné comment se protéger et effectuer ses propres contacts.

d. Le Maître préside au travail de stimulation des centres dans les corps de l'élève et à l'éveil du feu intérieur. Il enseigne à l'étudiant la signification des centres et leur correcte rotation dans la quatrième dimension et, en son temps, Il conduira l'étudiant jusqu'à un point où il peut consciemment, et en pleine connaissance de la loi, travailler avec ses centres et les amener au point où ils peuvent être stimulés sans danger par la Baguette de l'Initiation.

Il n'est pas encore possible d'en dire plus sur ce sujet... J'ai seulement esquissé très brièvement peu de choses de ce qu'un Maître doit faire avec Ses élèves. Je ne m'occuperai pas des stades ultérieurs des progrès de l'étudiant. Nous avançons graduellement, et même actuellement les disciples acceptés sont encore rares. Si par la méditation, le service et la purification des corps, ceux qui sont maintenant en probation peuvent être amenés à faire de plus rapides progrès, alors le temps viendra de communiquer de plus amples informations.

A quoi sert de donner des faits dont l'étudiant ne peut pas encore se servir ? Nous ne gaspillons pas de temps en intéressant intellectuellement ceux que nous cherchons à aider. Quand l'élève s'est équipé, quand il s'est purifié et qu'il vibre à la fréquence désirée, rien ne peut éloigner de lui la connaissance. Quand il ouvrira la porte et élargira le canal, la lumière et la connaissance entreront. [2@281]

Nous nous occuperons demain de notre troisième point, les méthodes d'approche vers un Maître via la méditation ; certains genres de méditation seront légèrement élargis, ce qui facilitera le contact. Mais n'oubliez pas que la vie de service objectif doit aller de pair avec la croissance subjective ; c'est seulement quand les deux ont été réunis et prouvés que les pas nécessaires au contact sont autorisés. Un Maître est seulement intéressé par un homme du point de vue de son utilité dans l'âme de groupe, et de sa capacité à aider.


Dernière modification le : 21/03/2012 @ 05:12
Catégorie : Spalding

La vie des Maîtres


Webmaster :
Vie Spalding

Envoyer un message




6. Le Plan, dont la Hiérarchie est gardienne, qui est à la base de tous les événements planétaires et concourt aux desseins divins, est présenté à l'attention des disciples ;

ils étudient son déroulement dans le passé et jusqu'au présent point d'évolution de l'humanité. Les événements du présent sont interprétés dans le sens du Plan divin, examinés en tant que préludes de l'avenir ; le pas immédiat qui suivra est sérieusement envisagé et l'on fait appel, sur ce point, à la participation des étudiants.

Lorsque, plus tard, le disciple deviendra un membre actif et conscient de la Hiérarchie, il sera déjà familier avec les grandes lignes de ce dessein divin et sera à même de coopérer intelligemment à la tâche la plus urgente.



Déjà 127781 visites

Le sentier du disciple ** L'ashram du maitre ** Les serviteurs du monde ** La description d'un disciple ** Mort, crémation, immortalité ** Horoscope ésotérique

***